Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

News

Mes albums photo          Patrimoine martiniquais          Evénements 
  
Vous aimez, vous aimez moins... Ce blog est aussi un lieu d'échanges...
Laissez-moi vos messages et commentaires
  
 

Archives

18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 11:09

 

Jolies rencontres avec un paille en queue (ou phaéton) à bec rouge, que je n'ai pas osé taquiné de trop près... eu égard à la taille de son bec .

 

 

 

Paille en queue à bec rouge

 

Le paille en queue à bec rouge est vraiment un très bel oiseau marin, blanc au dos strié de noir, remarquable par son bec rouge, fort et légèrement recourbé à l'extrémité, et ses deux rectrices centrales particulièrement longues. L'oiseau mesure environ 50 cm, mais jusqu'à plus d'un mètre parfois si l'on compte les fameuses rectrices. Envergure : 100-110cm.

L'espèce est pélagique : elle vit loin en mer et ne revient à terre (sur la côte) que pour se reproduire. Le paille en queue à bec rouge est solitaire. Même pendant la période de reproduction, les nids sont plus ou moins isolés les uns des autres, de telle sorte que l'on n'observe pas de colonie dense, comme pour les sternes par exemple. Il niche en Martinique de décembre à août. On peut l'observer entre autre sur les falaises de la côte Nord Caraïbe, le rocher du Diamant, et à Sainte-Anne. Le nid se réduit à une simple anfractuosité dans une falaise ou du sol, dans laquelle est pondu un unique œuf, à même le sol. Il est couvé 41-45 jours et le jeune quite le nid âgé de 1é à 15 semaines.

 

Hélas, l'espèce est menacée . Elle décline à l'échelle mondiale du fait des aménagements des littoraux : les sites de nidifacations sont détruits, la fréquentation touristique dérange... Sur notre côte Nord Atlantique par exemple, et au Carbet notamment, l'installation de filets métaliques sur les falaises, bien utiles pour protéger la route des éboulis, empêche l'accès du paille en queue aux nids. Les œufs sont par ailleurs l'objet de prédation, par les rats et animaux domestiques (chats, chiens)...

Petite consolation : la population caribéenne, estimée entre 1800 et 2500 couples, serait la plus importante.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine - dans Faune vertébrée
commenter cet article

commentaires

Panther 28/07/2013 14:19


J'ai eu l'occasion d'en voir un et de le photographier aussi sur une petite île au large de l'île Maurice, c'est vraiment un bel oiseau. Joli blog très intérressant.

Catherine 01/08/2013 16:28



Très beau, oui. D'habitude je les vois au loin, là c'était une première. Sur la photo l'oiseau est en train de couver, il a eu un beau poussin peu de temps après mais tellement bien protégé par
le parent, bien calé au fond du "nid", que je n'ai pas réussi à en faire un beau portrait . L'année prochaine...


Merci de ta visite.


@ bientôt.