Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

News

Mes albums photo          Patrimoine martiniquais          Evénements 
  
Vous aimez, vous aimez moins... Ce blog est aussi un lieu d'échanges...
Laissez-moi vos messages et commentaires
  
 

Archives

29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 23:48

 

lever de soleil anse michelNotre ferme résolution de partir avec le lever du jour est tombée à l'eau... au sens propre. Une bonne averse vers 3h30 et plusieurs grains un peu après 4h ont retardé nos préparatifs de départ. Finalement, le lever du soleil nous a trouvé encore sur le site... une peu gris d'ailleurs ce lever de soleil.

 

 

 

Au bout de la plage de l'Anse Michel, après les sanitaires, un escalier en bois mène à un petit bout de mangrove que l'on traverse sur des caillebotis. On arrive assez vite au Cap Chevalier.

 

 

 

 

Ce deuxième jour plus que la veille, les balises nous ont manqué. Leur placement semblait parfois incohérent  : plusieurs balises à quelques mètres l'une de l'autre dans un passage ou corridor dans lequel (ou à partir duquel) on ne peut pas s'égarer... mais par contre aux intersections, rien du tout. Il a fallut s'engager parfois sur une certaine distance avant de trouver une marque. Le comble a été au cap Chevalier . Après s'être engagés sur un mauvais sentier qui finit en cul-de-sac, puis avoir demandé notre chemin aux rares âmes visibles aux environs (merci pour votre aide ), nous avons délaissé le sentier "officiel", mal balisé et mal entretenu depuis un certain temps à ce qu'il semble, pour une autre voie. Un détour d'1h non balisé mais pourtant plus facile à suivre, notamment à cause de la fréquentation acrue à l'occasion de la course "la ronde des caps" (possibilité de demander sa route), mais aussi plus valonné, et qui nous a privé de la portion jusqu'à la pointe coton. Au final, arrivée directement derrière la mangrove, assez loin à l'arrière de la baie des mulets, où nous avons trouvé - enfin ! - une indication claire du sentier à suivre.

 

1ère balise J2

Première balise de la journée... près de 2h après notre départ !

caillebotis baie des anglais

Palettage à travers la Baie des Anglais

 

palettage baie des anglais

 

mangrove baie des anglais

 

 

 

champs de maïs   

 

Montées et descentes entre mangrove et champs (de maïs entres autres, à notre grande surprise)... la vue sur la mer manque, le soleil tape... légère impression de s'être fait avoir. Dans le petit marécage au pied de la Vierge des Coolies, un petit passage rappelle aux amateurs de l'émission Menu W9 l'épreuve des "pierres molles" du jeu Takeshi's Castle. 

au pied de la vierge des coolies

Les pierres molles... pas molles... et en bois

cabane de chasse

Cabane de chasse dans la mangrove. Ce jour là, c'est la tourterelle qui était aux abois.

 

 

 

On arrive enfin à un sommet d'où s'offre une belle perspective sur la Pointe Coton, la Pointe Baham, et entre les deux la Réserve Naturelle des Îlets de Ste-Anne, l'un des sites de nidification d'oiseaux marins les plus importants des Antilles. Aaah ! L'îlet Hardy... ses puffins d'Audubon, ses sternes bridées et fuligineuses, ses noddis bruns, ses pailles en queue...  ! Vivement la campagne de suivi ornitho 2014 !


 

réserve des îlets de sainte-anne

 

 

À quelques centaines de mètres, l'Anse Trabaud... pour nous seuls . Le plus dur, vraiment, c'est de résister à l'envie de se baigner. Après avoir tant marché et sué, une seule envie, plonger dans la tiède eau turquoise. Mais alors, aucune garantie d'être capable de se rhabiller, se rechausser et repartir pour enchaiîner encore les kilomètres.


 

anse Trabaud

Plage de l'anse Trabaud

 

 

 

savane des pétrifications - coureurs ronde des capsSurtout que juste derrière il y a... la Savane des Pétrifications. Marcher sous un soleil de plomb - dire que la météo avait annoncé de la pluie ! - dans un environnement désertique cahotique digne de n'importe quel film SF dans une période post-apocalyptique ou sur une planète inhospitalière... vous voyez de quoi je parle ? Grosse admiration pour les courreurs de "la ronde des caps", ahurissement total face aux touristes qui font la traversée (parfois en simple riquiqui bikini) juste pour aller à l'anse Trabaud. Oui la plage est belle, magnifique, merveilleuse... mais après tant de doux farniente, retraverser l'enfer pour retrouver sa voiture... Cela en vaut-il vraiment la peine ? Enfin, je suppose que oui quand on vient de Paris, Reims, Londres...

 

savane des pétrifications - co-randonneurs  savane des pétrifications - trou sardines

 

 


sortie savane des pétrifications

 

Enfin, l'anse à Prunes, Sud du Sud de la Martinique (grosso modo, on va pas chipoter), avec vue sur l'îlet Cabrits et son phare, et sur la Table du Diable (encore une !). On passe enfin côté Caraïbe. C'est l'heure de la pause pistache-raisin secs-noix de cajou, qui n'a jamais été autant appréciée, je crois, depuis le début de cette aventure. À la pointe des Salines, retour à la civilisation, la vraie, celle où il y a un réseau de téléphonie mobile, avec 3G et tutti quanti. JM reprend vie  !

pont entrée anse à prunes arrivée grande terre

 

 

À ce stade, une seule hâte... en finir avec cette s*$%§£* marche. Petit smoothie rafraisant avant de poursuivre la traversée de la grande anse des Salines, avec son balet infernal de voitures, sans parler de toutes ces sonos avec la musique à fond - on n'entend même plus le bruit des vagues, qui se voient pourtant à quelques mètres. Adieu air pur  ! Bonjour pollution... sonore  !

Rien à voir avec la petite anse des Salines et les petites criques qui lui succèdent. Ça tue de passer devant tant de beauté (et si peu peuplée) sans s'arrêter. J'entends la petite voix tentatrice de la Mer : "Arrête-toi... Viens te baigner ma tiède eau truquoise... Pourquoi ne pas t'allonger là, sur mon si blanc sable coralliens, les doigts de pieds en éventail ?" Mais faire pareille pause à quelques kilomètres de l'arrivée... nan nan, c'est pas une bonne idée !

 

 

vue sur la petite anse des salines

 

 

Dans la mangrove à l'arrière de l'anse Meunier se tenait un grand crabier (Ardea alba). Quelle chance ! Mais pour ne pas casser le rythme, on ne s'est guère attardé pour la photo. De là à la pointe Dunkerque ou plutôt juste avant, on n'a pas traîné, mais on s'est pris une claque face à une volée de marches assassines aussi soudaine que sournoise qui nous a mis KO rien qu'à la regarder . JM le courageux a enchaîné, genre "si je m'arrête si repars pas", Sam' et moi avons poussé un gros "non !" avant de  tomber le sac en pestant. Je sais pas vous mais je trouve que les marches, ça casse.

 

marches pointe dunkerque

gommier rouge

Gommier rouge

 

 

borne sos

 

L'interminable dernier kilomètre nous a amené à l'anse Caritan, 6h15 après notre départ. La borne SOS du premier parking a eu l'air de nous narguer et arrivés sur la plage, on avait juste envie d'appeler les secours - le SAMU, les pompiers, la police... tout la monde ! 

 

 

Enfin, à part les pieds endoloris et les quadiceps quasiment en feu... ce fut une belle balade.


Quand même les gens, le pays est beau !

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine - dans Evénements
commenter cet article

commentaires

Rémi 24/02/2016 15:26

Magnifique, si je travaillais pas je passerais mon temps là bas!

veronique 24/03/2014 03:32


j'admire l'exploit, bravvvvvvoooo!!! j'ai fait en décembre salines caritan c'était sympa..du coup ce matin on a décidé de faire salines anse michele... et là l'enfer.. j'avoue on est parti tard
(9H) mais difficile de faire plutot avec deuc enfants de 10 ET 6 ans plus la route de ducos à ste anne... soleil qui tapait bien comme il faut...et rando qui n'en finit pas.. ce fut presque une
punition à la fin. 4H de marche et heureusement un bain réconciliateur à l'anse Michèle! ;-)

Catherine 24/03/2014 17:07



Ah oui... départ 9h c'est fatal pour entamer la Savane des Pétrifications. Et vous avez trouvé le sentier par le littoral entre la baie des mulets et le cap Chevalier, ou vous avez fait par les
mornes vous aussi ? Avec les enfants ça ne devait pas être évident j'imagine...


En tout cas je suis sûre qu'après tout ça le bain n'a jamais été aussi bon... Mmmm ! Surtout à l'anse Michel...



Vien Hue 10/09/2013 23:50


Vraiment une belle promenade ! Merci de la partager avec nous !

Catherine 19/09/2013 18:55



Il faut venir faire un tour par chez nous...  c'est en mieux en vrai